Rechercher
  • Patrick Lerot

Lâcher prise ou fatalisme?

Mis à jour : mai 15

La marge entre les deux est parfois difficile à saisir pour certains.

Voici comment le Larousse définit le fatalisme: "Doctrine qui considère tous les événements comme irrévocablement fixés à l'avance par une cause unique et surnaturelle.

Attitude de quelqu'un qui s'abandonne passivement aux événements"

Autrement dit, être fataliste, c'est considérer qu'on n'a aucun pouvoir sur sa vie.

Mais ça tout le monde ici le sait déjà :-).


Ce que vous attendez, c'est "qu'est-ce que c'est que lâcher-prise?"

Qu'est ce que ce n'est pas pour commencer? Lâcher-prise, ce n'est pas du 'je m'en foutisme'. Ce n'est pas non plus du laxisme ou un manque d'implication.

Lâcher-prise c'est se rendre compte de manière consciente que nous pouvons contrôler certaines choses, certains événements et d'autres pas. Je dis ici de manière consciente parce que c'est comme ça que ça commence... pour devenir inconscient quand l'habitude est prise et ancrée.

Et c'est surtout arrêter de vouloir contrôler tout et n'importe quoi.

Vous avez déjà essayer d'arrêter une tornade? La pluie? Non, vous n'y pensez même pas. Alors pourquoi vous énerver quand vous êtes pris dans un embouteillage? Ou grogner quand il se met à pleuvoir?

Arrêter aussi de vouloir contrôler le comportement des autres.

" Je serais tellement mieux s'il reconnaissait qu'il a tort".


La première phase du changement c'est ACCEPTER.

Accepter qu'un changement est nécessaire, un changement d'attitude par exemple...

Accepter qu'on ne peut pas tout contrôler… Faire le tri !

Et par la même occasion, reprendre le contrôle sur son état d'être. Son humeur. Parce que vous savez toutes et tous que "péter un plomb" à cause d'un bouchon sur l'autoroute, ça n'amène rien de bon... Et ça ne fait pas sauter le bouchon ;-). En outre, c'est donner beaucoup de pouvoir à un événement extérieur à vous...

Accepter que "chaque chose en son temps". Que "Tout arrive à point à qui sait attendre". Que "tout est juste".

Ha oui. Le lâcher-prise sur le temps… Certainement une des choses les plus difficiles à faire aujourd'hui. Dans un monde où on nous demande d'aller vite et où on demande nous-même d'aller vite. Qui commande encore ses livres chez un libraire s'il doit attendre 10 jours alors qu'un certain géant de la distribution l'apporte en 2 jours à domicile? un livre… C'est quand même pas urgent, si?

"Je lui ai envoyé un message il y a 5 minutes et il n'a pas encore répondu !" Heuuuuu oui, et...?


Lâcher-prise sur ce qui ne vous appartient pas aussi.

Hein?! Quoi?!

Mais oui, vous savez. Ces croyances que vous prenez chez les autres, ces héritages.



"Mais oui, mais c'est pas facile hein Patrick!"

Ha non? Ca dépend. De vos croyances. De votre volonté à y arriver. De là où vous êtes dans le lâcher-prise. De ce que vous êtes prêt à apprendre. De l'importance que vous donnez à votre sérénité.

J'irais donc même jusqu'à dire que le fatalisme est à l'opposé du lâcher-prise.


Donc lâcher-prise, ça s'apprend. Et c'est très bon pour la santé !

La force tranquille, ça veut dire quelque chose pour vous?


Prenez soin de vous.

Patrick

Où me trouver?

Rue de la grosse pomme 1b

7000   MONS

+32 475 937 367

N° d'entreprise :0636.915.856.

Compte : BE64 0017 6734 5252

  • Facebook Social Icône

CONTACT

© Par Patrick Lerot